Skip to main content
Cinq tests médicaux que les femmes ne devraient pas manquer

novembre 19, 2020 • de lecture

Partager cet article

Cinq tests médicaux que les femmes ne devraient pas manquer

Il y a tellement de choses dans la vie que nous faisons automatiquement. Si votre animal semble malade, vous l’amenez chez le vétérinaire. Si vos proches ne se sentent pas bien, vous leur dites de consulter un médecin. Mais pour une raison quelconque, lorsqu’il s’agit de prendre soin de soi-même, nous négligeons souvent de faire les choses que nous ferions toujours pour les autres.

Les femmes, avec leur anatomie unique, ont besoin de tests spécifiques à des moments précis de leur vie. Certaines croyances conventionnelles que vous avez entendues, comme « Tout le monde a besoin d’un examen physique annuel », ne sont plus vraies. D’autres examens, comme les tests Pap, doivent avoir lieu régulièrement.

Vous ne savez pas par où commencer? Nous avons ce qu’il vous faut! Voici les cinq rendez-vous médicaux que les femmes doivent inscrire sur leur calendrier.

1. Bilan de santé annuel

Si vous avez des problèmes de santé préexistants ou des facteurs de risque de maladie chronique, vous devez prévoir un examen médical une fois par année. Si vous êtes autrement en bonne santé et que vous ne présentez pas de symptômes pressants, vous n’avez pas besoin de prévoir une visite annuelle.

La sagesse populaire a un jour dicté que nous devrions tous passer notre examen physique annuel. Aujourd’hui, cette pratique n’est plus encouragée. Il est prouvé que les examens annuels et les sur-tests créent trop de faux positifs pour les nouveaux problèmes de santé. Cela crée de l’anxiété et alourdit le système de soins de santé, sans pour autant améliorer la santé des patients.

Pour les femmes qui ont des facteurs de risque comme l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète ou qui sont plus âgées, un bilan de santé annuel est utile. Lors de votre examen médical, le médecin prendra votre poids, vérifiera votre tension artérielle et vous posera des questions sur vos habitudes quotidiennes. À quelle fréquence faites-vous de l’exercice? Fumez-vous ou buvez-vous de l’alcool? À quoi ressemble votre régime alimentaire typique? Ces renseignements clés donnent une image plus complète de votre santé en fonction de vos habitudes de vie.

2. Test Pap

Un test Pap, aussi appelé frottis, est un élément essentiel du plan de soins de santé de la femme. Pendant le test le médecin procédera à un examen visuel et utilisera également un écouvillon pour prélever des cellules du col de l’utérus en vue d’analyses de laboratoire. Si les résultats des tests sont anormaux, cela pourrait être un signe du virus du papillome humain (VPH), une maladie transmissible sexuellement qui peut causer le cancer du col de l’utérus si elle n’est pas traitée. S’il est détecté à temps, les médecins peuvent intervenir si le test Pap révèle des signes précurseurs. Mais ne stressez pas trop, car moins de 10 % des frottis reviennent anormaux.

Si vous êtes sexuellement active ou âgée de plus de 21 ans, un test Pap est suggéré tous les 3 ans si les résultats sont normaux. Les femmes infectées par le VIH ou atteintes d’affections qui diminuent la fonction immunitaire pourraient devoir subir des tests plus souvent. Consultez votre médecin pour déterminer la fréquence qui vous convient le mieux.

3. Examen mammaire

Les examens mammaires aident à détecter les masses cancéreuses dans le sein. Toutefois, ils ne sont pas recommandés pour les femmes de moins de 50 ans. Comme pour les examens physiques, le risque de faux positifs est trop élevé pour les jeunes femmes qui ne présentent pas actuellement de symptômes pressants.

Les femmes âgées de 50 à 69 ans peuvent choisir de passer un examen mammaire tous les 2 ou 3 ans. Ces dépistages sont effectués par mammographie, qui consiste en une imagerie diagnostique du sein. Lorsque vous planifiez un examen mammaire, évaluez les risques d’un faux positif par rapport au risque d’un diagnostic tardif. La tâche est lourde pour une patiente, alors demandez à votre médecin si les examens mammaires sont appropriés pour vous.

Entre les visites, les médecins vous recommandent de vous familiariser avec vos propres seins. Veuillez noter que l’auto-examen des seins n’est plus recommandé. En restant attentive à votre corps, sans toutefois le surveiller, vous pouvez vous tenir au courant de tout changement nécessitant l’évaluation d’un médecin.

4. Test de glycémie

Si vous êtes dans la quarantaine, il est temps de commencer à faire un test de glycémie tous les 3 ans. Ce test dépiste le diabète et le prédiabète. Sans traitement, le diabète entraîne une déficience visuelle, une insuffisance rénale et des lésions nerveuses.

Des antécédents familiaux de diabète vous exposent à un risque accru de le développer vous-même. Si vous appartenez à un groupe à risque élevé, vous devrez faire des tests de glycémie plus fréquemment. Les personnes d’origine africaine, arabe, asiatique, hispanique, autochtone ou sud-asiatique sont plus à risque de diabète que les autres. Les personnes obèses sont également plus à risque de diabète et devront subir un dépistage plus fréquent. Les nutritionnistes et diététistes peuvent vous aider avec des recommandations alimentaires.

5. Dépistage de la densité osseuse

Les femmes de plus de 65 ans devraient subir un test de densité osseuse, appelé scan DEXA, tous les 2 ans. Si vous avez plus de 50 ans et que vous vous êtes fracturé un os en raison de sa fragilité, vous voudrez commencer les tests de densité osseuse un peu plus tôt. Ces tests aident à :

  • Dépister l’ostéoporose plus tôt.
  • Vérifier si l’ostéoporose s’améliore ou s’aggrave.
  • Déterminer l’efficacité des médicaments contre l’ostéoporose.

Ces dépistages permettent également de prévoir la probabilité que vous vous cassiez un os dans le futur. Surtout après la ménopause, un os cassé est un signe qu’il est temps d’intégrer le dépistage de la densité osseuse à votre routine.

Le point essentiel à retenir est le suivant : si vous ne présentez aucun facteur de risque de maladie et que vous êtes jeune, ne vous pressez pas pour prendre rendez-vous pour un dépistage. Les examens physiques, par exemple, peuvent révéler de faux positifs, ce qui est extrêmement anxiogène pour le patient. Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous vous sentez malade, si vous avez remarqué de nouveaux symptômes ou pour gérer des maladies chroniques et des facteurs de risque. Les soins de santé sont individuels, et le fait d’avoir une relation avec votre équipe de soins peut vous aider à établir le plan de soins qui vous convient.

Si vous avez besoin de consulter un médecin pour obtenir des conseils de santé, pour soigner des symptômes pénibles ou pour renouveler une ordonnance, nos médecins peuvent vous aider. Certains examens de santé importants nécessitent des soins pratiques de la part d’un médecin, mais de nombreuses questions non urgentes n’en nécessitent pas. Mieux encore, vous pouvez rester à la maison dans vos pantoufles confortables, tout en recevant l’aide dont vous avez besoin.

Consultez un médecin en ligne

S'inscrire
Vivre et bien-être
Que vous dit votre grain de beauté?

Read more
Vivre et bien-être
Quatre façons d’améliorer votre libido

Read more
Vivre et bien-être
Conseils et lignes directrices pour établir une relation saine

Read more

Abonnement à l'infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Deloitte award
The Globe and Mail award
LinkedIn award
Leadership Excellence award

© 2020 Maple. Tous les droits sont réservés.

Fabriqué au Canada