Skip to chat with us. Aller au contenu
4 conseils pour soutenir les personnes diabétiques en milieu de travail

novembre 14, 2022 • read

Share this article

4 conseils pour soutenir les personnes diabétiques en milieu de travail

Au cours des dernières décennies, la prévalence du diabète a augmenté au Canada. Aujourd’hui, environ un tiers des gens au Canada vivent avec une forme de diabète ou de prédiabète. Le diabète touchant plus de gens que jamais au Canada, les employeurs doivent mettre en place des politiques pour soutenir ces personnes dans leur milieu de travail.

Bien que certains employeurs craignent peut-être que la prévalence du diabète nuise aux résultats de leur entreprise, d’autres sont conscients du rôle essentiel qu’ils peuvent jouer pour aider les membres de leur personnel à réduire leur risque de développer le diabète de type 2 ou de subir des complications liées au diabète de type 1 ou 2.

Mais pourquoi les employeurs devraient-ils se préoccuper du diabète? Quelles sont leurs responsabilités à l’égard de leurs employés diabétiques? Et comment peuvent-ils mieux comprendre les soins dont ceux-ci ont besoin? Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Qu’est-ce que le diabète?

Le diabète est une maladie chronique qui empêche le corps de produire suffisamment d’insuline ou d’utiliser adéquatement l’insuline qu’il produit.

L’insuline est une hormone qui contrôle le taux de glucose (un type de sucre) dans le sang. Le corps peut produire du glucose ou le puiser dans les aliments; c’est une source d’énergie essentielle pour les cellules corporelles. L’insuline aide les cellules à absorber le glucose qui se trouve dans le sang et à s’en servir pour produire de l’énergie. La résistance à l’insuline (c’est-à-dire le manque d’insuline dans le corps) peut donc entraîner une augmentation du taux de glucose dans le sang.

Quels sont les différents types de diabète?

Le diabète de type 1 est une maladie autoimmune à cause de laquelle le pancréas ne produit pas d’insuline. Il n’existe pas de mesures de prévention contre cette forme de diabète. Les employés qui vivent avec le diabète de type 1 peuvent obtenir l’insuline dont ils ont besoin pour vivre au moyen d’injections ou à l’aide d’une pompe à insuline.

Une autre forme de diabète est le diabète de type 2, qui peut se développer lorsque le pancréas cesse de produire suffisamment d’insuline ou que le corps n’utilise plus adéquatement l’insuline produite. Plusieurs personnes vivant avec le diabète de type 2 peuvent gérer leur maladie en maintenant un régime alimentaire sain et en faisant de l’exercice, mais des médicaments peuvent aussi être nécessaires.

Il arrive aussi que le corps d’une personne enceinte cesse de produire ou d’utiliser l’insuline de manière adéquate. C’est ce qu’on appelle le « diabète de grossesse », et il touche environ 5 % des personnes enceintes. Cette forme de diabète disparaît généralement après la naissance du bébé, mais la mère et l’enfant courent un risque accru de développer le diabète de type 2 plus tard dans leur vie.

Signes et symptômes du diabète

Ce ne sont pas toutes les personnes atteintes de diabète qui présentent des symptômes. Cela dit, les signes avant-coureurs les plus fréquents du diabète sont les suivants :

  • Soif accrue et inhabituelle
  • Augmentation de la fréquence des urines (même la nuit)
  • Perte de poids inexpliquée
  • Fatigue ou manque d’énergie

Les symptômes suivants peuvent aussi être annonciateurs de diabète :

  • Vision embrouillée
  • Plaies ou coupures qui guérissent mal
  • Muguet ou démangeaisons au niveau des organes génitaux
  • Fourmillements ou engourdissement des mains ou des pieds
  • Difficulté à avoir ou à maintenir une érection
  • Confusion ou évanouissement
  • Haleine à l’odeur sucrée
  • Infections fréquentes et récurrentes, dont le muguet génital
  • Irritabilité
  • Désorientation

Complications du diabète

Si le pancréas ne produit pas d’insuline, le glucose s’accumule dans le sang : c’est ce qu’on appelle l’hyperglycémie. Celle-ci peut entraîner de graves problèmes de santé (maladie du cœur, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale, crise cardiaque, cécité, etc.).

À l’inverse, lorsque l’insuline élimine trop de glucose du sang, on parle d’hypoglycémie. Une activité physique intense ou le fait de prendre trop de médicaments, de sauter un repas ou une collation ou de consommer de l’alcool peuvent entraîner une crise d’hypoglycémie.

Plus une personne est diabétique depuis longtemps et moins sa glycémie est contrôlée, plus elle court le risque de subir des complications liées au diabète. Parmi les risques de complications à long terme du diabète, citons les suivantes :

  • Maladie cardiovasculaire
  • Dommages aux reins (néphropathie)
  • Affections oculaires (rétinopathie diabétique)
  • Atteinte nerveuse aux pieds, aux jambes ou aux mains en raison d’une mauvaise circulation sanguine (neuropathie, amputation)
  • Infections causées par une mauvaise cicatrisation des coupures et des cloques
  • Maladie de peau (p. ex. infection mycosique ou bactérienne)
  • Déficience auditive
  • Problèmes sexuels chez les femmes (infection urinaire, muguet, réduction du flux sanguin vers les organes génitaux et diminution des sensations, etc.)
  • Problèmes sexuels chez les hommes (circulation sanguine restreinte entraînant une difficulté à avoir ou à maintenir une érection)
  • Maladie des gencives
  • Maladie d’Alzheimer et démence
  • Hypertension artérielle
  • Problèmes de santé mentale (anxiété, dépression, etc.)

Diabète et sécurité au travail

Le diabète est une maladie chronique qui doit être suivie et gérée attentivement. Si les personnes diabétiques ne bénéficient pas d’un soutien adéquat au travail, cela peut entraîner plusieurs problèmes, notamment une augmentation de l’absentéisme et une baisse de la productivité.

Par conséquent, que peuvent faire les entreprises pour offrir un meilleur soutien à leurs employés diabétiques? Voici quatre conseils.

1- Inclure les gestionnaires dans le processus

Les membres du personnel ne devraient pas craindre que le fait d’avoir le diabète les empêche d’avoir accès à des possibilités d’emploi ou leur fasse subir de la discrimination au travail.

Les entreprises devraient plutôt créer un environnement où les employés diabétiques sentent qu’on les soutient. De cette manière, ces personnes ne verront aucun inconvénient à révéler à leur employeur qu’elles vivent avec le diabète. Pour elles, avoir un allié au travail peut s’avérer fort précieux. Il faut donc encourager les employés diabétiques à en informer leur supérieur et à discuter de tout ajustement raisonnable qui pourrait être apporté pour faciliter la gestion de leur maladie.

Par exemple, certaines personnes pourraient avoir besoin d’un endroit sûr au bureau où entreposer leur insuline. D’autres pourraient devoir faire des pauses au cours de leur journée de travail pour manger une collation ou vérifier leur taux de glycémie.

Les gestionnaires peuvent également montrer leur soutien à leur équipe en faisant preuve de souplesse par rapport aux rendez-vous médicaux, qui pourraient avoir lieu tous les trois mois pour certaines personnes. Il faut par exemple savoir que les gens qui vivent avec le diabète risquent davantage de contracter d’autres maladies (comme la pneumonie) s’ils attrapent la grippe. En prenant des mesures d’adaptation raisonnables, les employeurs peuvent permettre aux membres du personnel de trouver plus facilement le temps d’aller se faire vacciner contre la grippe.

Enfin, les gestionnaires devraient également recevoir une formation de base pour avoir une meilleure idée des facteurs de risque, apprendre à quoi ressemblent les symptômes d’hypoglycémie et savoir quoi faire en cas d’urgence. Les gestionnaires peuvent également déterminer un endroit où les personnes diabétiques peuvent se rendre pour s’administrer leur insuline ou se reposer jusqu’à ce que leur taux de glycémie revienne à la normale.

2- Fournir des options d’aliments sains lors des célébrations

Les gestionnaires souhaitent parfois organiser de petites célébrations au bureau pour souligner l’anniversaire de quelqu’un ou une étape importante récemment franchie. L’intention est bien sûr louable, mais s’ils offrent seulement du gâteau, des beignes ou d’autres sucreries auxquelles il est difficile de résister, cela peut représenter une tentation irrésistible pour les personnes diabétiques.

Les entreprises peuvent démontrer leur soutien à leurs employés diabétiques en encourageant les gestionnaires à proposer également des aliments sains : yogourt et petits fruits, tranches de pomme et beurre de noix, amandes, maïs soufflé (sans huile, beurre ou sel!), etc. Les employeurs peuvent aussi faire parvenir au personnel des documents informatifs sur l’indice glycémique des aliments, par exemple.

3- Prendre le temps de bouger

L’activité physique rend le corps plus sensible à l’insuline, ce qui aide les gens à gérer leur diabète plus facilement au travail. L’activité physique permet également un meilleur contrôle du taux de glycémie, ce qui, à long terme, peut réduire le risque d’atteinte nerveuse ou de maladie du cœur.

Au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée par semaine (20 à 25 minutes par jour) constituent un bon objectif. Pour les personnes qui travaillent assises à un bureau, il peut s’avérer difficile de concilier la nécessité de bouger avec les exigences d’une journée de travail, car celles-ci peuvent les inciter à adopter sans le vouloir un mode de vie sédentaire.

Les entreprises peuvent soutenir les employés en les encourageant à prendre régulièrement de courtes pauses pour aller marcher. Quelque chose d’aussi simple que monter et descendre un escalier est un moyen très efficace d’accélérer le rythme cardiaque. Certaines entreprises choisissent aussi de prévoir un budget pour fournir des bureaux debout ou dotés d’un tapis roulant, soit au bureau ou chez les employés.

S’il est possible d’en organiser, les « réunions marchées » sont aussi un excellent moyen de faire de l’exercice durant la journée de travail.

4- Veiller à ce que le personnel ait accès à du soutien affectif

Pour bien des gens, un diagnostic de diabète peut être accablant. Il est non seulement pénible de devoir modifier son style de vie pour gérer son diabète, mais savoir que le diabète est une maladie qui dure toute la vie peut être absolument dévastateur.

Par conséquent, il existe un lien évident entre le diabète et la dépression. Souvent, chacun des deux problèmes est aggravé par l’autre. En outre, le stress au travail peut avoir une incidence sur le taux de glycémie et la gestion du diabète.

Au fil du temps, ce cercle vicieux peut même mener à l’épuisement professionnel : c’est ce que l’on appelle la « détresse liée au diabète ». Elle survient quand les gens se sentent frustrés, vaincus ou dépassés par le diabète.

Offrir du soutien en santé mentale à votre équipe peut grandement aider les personnes qui viennent de recevoir un diagnostic de diabète à composer avec cette nouvelle réalité et à apprendre à la gérer. Une solution de soins virtuels comme Mon esprit par Maple peut éliminer les obstacles à l’accès aux soins, car elle aide les employés à consulter un thérapeute en santé mentale au moment où ils en ont besoin, et ce, peu importe l’endroit où ils se trouvent.

Ce que Maple peut faire pour aider

Les soins aux malades chroniques et les rendez-vous médicaux réguliers font partie de la gestion du diabète. Cela dit, bon nombre de ces rendez-vous n’ont pas besoin d’avoir lieu en personne. Offrir aux membres de votre équipe une solution de soins virtuels comme Maple est un excellent moyen de faire preuve de plus de souplesse afin de leur permettre d’obtenir les soins qu’il leur faut dès que cela est nécessaire.

Offrir une solution de soins virtuels de qualité présente de nombreux avantages : les employés peuvent accéder à un fournisseur de soins en quelques minutes à tout moment, ce qui leur permet d’éviter les déplacements inutiles à la clinique sans rendez-vous ou à l’urgence pour un problème de santé mineur, de s’absenter moins longtemps du travail, de pouvoir consulter un professionnel de la santé plus facilement et plus souvent, et de vivre moins de stress. Au fil du temps, tous ces avantages peuvent améliorer la santé et le rendement au travail des personnes diabétiques.

Conclusion

Les conséquences du diabète ne sont pas les mêmes pour tout le monde. L’autogestion est un aspect important du diabète, et ce n’est pas tout le monde qui est en mesure d’intégrer facilement à sa vie quotidienne les exigences liées à la maladie. Par conséquent, il est essentiel que les employés diabétiques bénéficient du soutien de leurs gestionnaires et de leurs collègues sur leur lieu de travail.

Les entreprises peuvent aussi jouer un rôle crucial dans la prévention du diabète en offrant au bureau des programmes de formation et de prévention du diabète, ou encore en proposant un programme de dépistage du diabète au travail. Les tests de dépistage ne nécessitent pas un budget substantiel ni beaucoup de ressources, mais ils peuvent grandement contribuer à l’amélioration de la santé des employés.

Si vous souhaitez discuter avec un membre de notre équipe pour savoir comment favoriser la santé et le bien-être de votre personnel, connaître les effets qu’une bonne solution de soins de santé virtuels peut avoir sur celui-ci et savoir comment optimiser la gamme d’avantages sociaux qu’offre votre entreprise, n’hésitez pas à communiquer avec nous. En tant que plus grand fournisseur de soins virtuels au Canada, nous nous ferons un plaisir de vous faire profiter de nos connaissances.

La version originale anglaise du présent article de blogue a été rédigée par notre équipe et révisée par un professionnel de la santé.

Nous joindre

Contactez-nous
Maple pour les entreprises
8 manières d’améliorer la santé mentale de votre personnel cette année

Lire la suite
Maple pour les entreprises
La gestion du stress au travail pendant les Fêtes

Lire la suite
Maple pour les entreprises
5 manières de créer une équipe résiliente

Lire la suite