Skip to chat with us. Aller au contenu
Au Canada, les jeunes se tournent vers les soins de santé virtuels

novembre 1, 2021 • read

Share this article

Au Canada, les jeunes se tournent vers les soins de santé virtuels

Article publié dans le Canadian HR Reporter

Le système de santé a atteint un point de rupture qui a culminé avec la pandémie de COVID-19, période pendant laquelle la présence de la technologie s’est grandement fait sentir. Il s’agit d’un moment décisif pour le domaine de la santé, qui tente par tous les moyens de réduire les coûts, d’améliorer l’accès aux soins et de transformer les prestations de services.

Les soins de santé virtuels sont à l’avant-garde des transformations dans le domaine de la santé. Ils gagnent en importance au Canada, en particulier auprès des jeunes, qui s’y connaissent en technologie. Les soins de santé virtuels englobent l’ensemble des solutions technologiques de soins de santé à distance qui peuvent être mises en place entre un patient et un professionnel de la santé.

Chez les jeunes adultes, le stress et les problèmes de santé chroniques sont les deux principaux facteurs qui nuisent à la productivité au travail. Selon l’Association médicale canadienne, au Canada, les jeunes de 18 à 34 ans sont ceux qui manifestent le plus d’intérêt à l’égard des soins virtuels en santé mentale. Un peu plus de 50 % d’entre eux sont susceptibles de consulter des médecins spécialistes en santé mentale par visioconférence ou par appel audio.

Il est important que les employeurs reconnaissent cet intérêt chez les jeunes travailleurs canadiens, car les avantages sociaux offerts par un employeur sont souvent un facteur important de leur satisfaction au travail.

Réduire le taux d’absentéisme

Il a également été démontré que les soins de santé virtuels permettent de réduire le taux d’absentéisme chez les employés et de diminuer les coûts liés à la santé et les frais connexes pour les employeurs. Selon une enquête du Fonds du Commonwealth réalisée en 2019 par l’Institut canadien d’information sur la santé, les employés prennent en moyenne 8,5 journées de maladie par année, ce qui génère des coûts d’environ 2 000 $ liés aux absences.

Grâce aux fournisseurs de soins de santé virtuels sur demande comme Maple, les utilisateurs peuvent avoir accès à un médecin de n’importe où au Canada, au moment où ils en ont besoin. Le processus de triage peut être plus long chez d’autres fournisseurs, ce qui fait que les patients attendent plusieurs heures, voire plusieurs jours, pour obtenir un rendez-vous.

« De nombreux jeunes travailleurs canadiens doivent faire face à des contraintes de temps lorsqu’ils vont chez le médecin, explique Christy Prada, vice-présidente de la prospection de clientèle chez Maple. Pensons notamment au temps d’attente pour voir un médecin ou un thérapeute. En mettant en place des programmes innovants comme les soins virtuels, les employeurs peuvent contribuer à la réduction de certains désagréments. Cela donne aux employés les moyens de prendre soin de leur santé et de retrouver le moral. »

Un sondage Ipsos réalisé pour le compte de RBC Assurances a également confirmé que les jeunes travailleurs canadiens sont les plus susceptibles d’apprécier que le régime d’avantages sociaux de leur employeur offre des soins de santé virtuels. Dans ce sondage, 80 % des Canadiens ont déclaré que leur bien-être général s’améliorerait si leur employeur offrait un programme de bien-être adapté à leurs objectifs personnalisés en matière de santé. De plus, 94 % des répondants ont indiqué être plus portés à travailler pour un employeur qui se soucie de leur santé et de leur bien-être.

« Il est important que les employeurs offrent un régime d’avantages sociaux qui tient compte des besoins de leur personnel, surtout parce que les nouvelles générations commencent à entrer sur le marché du travail et qu’on envisage un nouvel environnement de travail hybride à l’issue de la pandémie, affirme Christy Prada. On s’attend plus que jamais de la part des employeurs à ce qu’ils assurent la sécurité de leurs employés et qu’ils fournissent les soins appropriés à leurs équipes. Cela répond également aux exigences d’une jeune génération qui est habituée à la commodité et aux solutions en temps réel. »

Bien-être au travail

Comme 71 % des Canadiens seraient prêts à échanger leurs avantages actuels contre des outils numériques tels que les soins virtuels, le bien-être au travail devient encore plus important. Des études démontrent que la santé et le bonheur des employés sont de plus en plus liés à un meilleur rendement et à une meilleure productivité. Les travailleurs quittent de plus en plus souvent leur emploi pour obtenir de meilleurs avantages ailleurs, parfois même si le salaire offert est moindre. D’autres refusent d’aller travailler dans des entreprises qui n’offrent pas de bons avantages numériques.

Alors que les jeunes générations découvrent de plus en plus les avantages des soins de santé virtuels, il ne fait aucun doute que ceux-ci sont là pour rester.

Communiquez avec nous pour en savoir plus sur l’ajout des soins de santé virtuels à votre programme d’avantages sociaux.

Découvrez les soins virtuels pour les employés

En savoir plus
Pouls de l'industrie
La protection des données de nos patients : pourquoi vous devez vous en soucier

Lire la suite
Pouls de l'industrie
Les employés sont en quête de meilleurs avantages sociaux : voici pourquoi

Lire la suite
Industry Pulse
Comment gérer le stress au travail

Lire la suite