Skip to main content. Skip to chat with us.
La COVID-19 et votre lieu de travail : ce qu’il faut savoir

mai 20, 2021 • read

Share this article

La COVID-19 et votre lieu de travail : ce qu’il faut savoir

La mise au point d’un vaccin contre la COVID-19 en moins d’un an représente un véritable exploit de la part de la communauté scientifique et médicale. Alors qu’il faut de nombreuses années pour formuler et tester la plupart des vaccins, deux vaccins contre la COVID-19 ont été autorisés au Canada en 2020.

Maintenant qu’une campagne de vaccination est sur le point de commencer d’un bout à l’autre du pays, vous vous demandez peut-être quand la main-d’œuvre canadienne sera en mesure de retourner travailler au bureau. Voici quelques éléments importants à prendre en considération au moment où votre entreprise se prépare au retour au bureau.

Émerger de la COVID-19 – l’année qui s’en vient

À l’heure actuelle, deux vaccins ont été approuvés par Santé Canada et sont prêts à être distribués. Ils ont été mis au point par les sociétés pharmaceutiques Moderna et Pfizer. Les deux vaccins sont efficaces à plus de 90 % contre la COVID-19. Cela signifie que si 100 personnes se vont vacciner, moins de 10 d’entre elles contracteront la COVID-19. Pour ce qui est de la durée de l’immunité, personne ne sait vraiment ce qu’il en est pour le moment.

AstraZeneca, une société pharmaceutique établie au Royaume-Uni, a également mis au point un vaccin dont l’efficacité atteint 90 %. Nous attendons encore l’approbation et le déploiement possibles au Canada.

Alors que l’arrivée d’un vaccin marque un tournant dans la lutte contre la COVID-19, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’en récolter les bienfaits en tant que société. La production des vaccins pour des millions de Canadiens et la coordination de la livraison et de la vaccination exigeront des efforts herculéens s’échelonnant sur plusieurs mois. De surcroît, pour les deux vaccins contre la COVID-19, il faut administrer deux doses à quelques semaines d’intervalle, ce qui présente des défis logistiques importants. La première dose immunise l’organisme contre le virus de la COVID-19, tandis que la deuxième renforce la réponse immunitaire. Après la vaccination, il faut habituellement quelques semaines au corps pour atteindre une immunité optimale.

Les deux vaccins requièrent une réfrigération intense. Ainsi, le vaccin de Pfizer doit être conservé à – 70 ⁰C et celui de Moderna, à – 20 ⁰C. Le vaccin d’AstraZeneca comporte un avantage considérable : il peut être conservé dans des conditions de réfrigération normales.

Tant le vaccin de Pfizer que celui de Moderna déclenchent une réponse immunitaire assez large. Par conséquent, les experts croient qu’il est vraisemblable que ces vaccins protégeront contre les nouveaux variants du virus. Cela dit, des études sont encore en cours pour vérifier l’efficacité de ces vaccins contre les nouveaux variants.

Quand le Canada recevra-t-il les vaccins contre la COVID-19?

Selon les autorités gouvernementales, le Canada devrait recevoir environ six millions de doses des vaccins de Pfizer et de Moderna d’ici la fin mars. On s’attend à ce que le Canada obtienne suffisamment de vaccins d’ici septembre pour vacciner toutes les personnes qui souhaitent être immunisées.

L’objectif de la vaccination est d’immuniser un assez grand nombre de Canadiens pour atteindre et surpasser le seuil de l’immunité collective. Avec l’immunité collective, si une personne est infectée par une maladie, le virus meurt avant d’avoir été transmis à une autre personne non immunisée.

Pour l’instant, on s’interroge encore quant aux conditions nécessaires pour parvenir à l’immunité collective. Des experts croient que, pour parvenir à une telle immunité, il faut qu’un pourcentage élevé de la population, c’est-à-dire environ 85 %, soit immunisé.

Comment planifier la réouverture de vos bureaux

La campagne de vaccination contre la COVID-19 étant sur le point d’être lancée au Canada, les organisations ont commencé à planifier un retour sécuritaire au bureau. Voici quelques questions importantes auxquelles votre équipe des RH devra répondre.

1. À quoi ressemblera notre nouveau modèle de travail?

Selon une étude, 85 % des travailleurs canadiens souhaitent pouvoir travailler de la maison plus souvent après la réouverture des bureaux, et 68 % veulent moins de réunions et de séances de formation en personne. Parallèlement, selon Recherche en santé mentale Canada, 36 % des Canadiens déclarent que travailler exclusivement de la maison a une incidence négative sur leur santé mentale.

Il semble donc qu’un modèle de travail hybride gagne en popularité. Dans le cadre d’un tel modèle, les employés se rendent au bureau lorsqu’il est nécessaire de collaborer et peuvent rester à la maison pour les tâches individuelles. Ce modèle place la flexibilité au premier plan, ce que les employés apprécient.

Travailler en temps de pandémie a été une expérience d’apprentissage tant pour les employeurs que pour les employés, ces derniers se réjouissant sans aucun doute de l’aspect efficace du télétravail. Un sondage a révélé que 35 % des télétravailleurs ont noté une augmentation de leur productivité, tandis que 40 % n’ont pas remarqué de changement. De plus, les télétravailleurs s’épargnent en moyenne 40 minutes par jour de transport et ils font 30 minutes de plus d’exercice au cours d’une semaine de travail.

Dans l’ensemble, il est clair que les employés affichent une préférence croissante pour les entreprises qui offrent des modalités de travail flexibles. En effet, seul un travailleur canadien sur cinq affirme qu’il serait prêt à retourner au bureau à temps plein.

2. Quand devrions-nous demander aux employés de revenir au bureau?

Décider du moment et de la façon de faire revenir graduellement les employés au bureau représente l’un des plus grands défis auxquels font face les entreprises à l’heure actuelle. Certaines entreprises, comme Netflix, ne prévoient pas demander à leurs employés de revenir au bureau tant que la majorité d’entre eux n’auront pas été vaccinés. D’autres, par exemple la Compagnie d’assurance CAA, inviteront les travailleurs à revenir graduellement, mais ne s’attendent pas avoir plus de 50 % de leur personnel sur place jusqu’au troisième trimestre de 2021 tout au moins.

Si vous prévoyez demander à vos employés de revenir au bureau avant que l’immunité collective ait été atteinte, assurez-vous de placer les travailleurs au cœur de votre processus de planification. Protégez la santé et la sécurité de votre personnel au moyen des mesures suivantes :

  • Maintenez un environnement de travail propre et sécuritaire et accordez une importance particulière au nettoyage et à la désinfection.
  • Encouragez les employés à avoir une bonne hygiène, y compris le lavage fréquent des mains.
  • Exigez le port d’un masque ou d’un couvre-visage.
  • Revoyez votre politique sur les congés de maladie pour encourager les employés malades à rester à la maison.
  • Réaménagez l’espace pour promouvoir la distanciation physique.
  • Améliorez la ventilation.
  • Maintenez une certaine flexibilité pour les employés qui sont à risque de conséquences plus graves.

Élément important à retenir : la réouverture des bureaux n’est pas simplement synonyme de faire revenir les employés au même emplacement physique. Il s’agit plutôt d’élaborer de nouveaux modèles de travail qui améliorent le fonctionnement de votre organisation tout en accordant la priorité à la santé et à la sécurité de vos employés.

3. Quelle est notre stratégie de gestion du changement?

Tant de choses ont changé depuis le début de la pandémie… Votre effectif a peut-être changé au cours de la pandémie. Il se pourrait même que certains employés n’aient jamais mis les pieds au bureau! Naturellement, certaines personnes s’inquiéteront à propos de leur santé. Par exemple, une étude a démontré que 73 % des travailleurs canadiens veulent de meilleurs protocoles de nettoyage dans leur lieu de travail.

Pour composer avec le changement, la communication sera primordiale. Vous devrez soutenir tant les employés qui reviennent au bureau que ceux qui poursuivront en télétravail. Comme le travail en ligne est différent de la dynamique en personne, il vous faudra organiser quelques activités sociales et brise-glace pour aider les gens à établir ou à renouer des relations dans le monde physique.

De manière générale, pour l’avenir proche, vous devez avant tout communiquer une vision que vos employés partageront et à laquelle ils adhéreront. Votre stratégie de gestion du changement doit également être empreinte d’empathie pour démontrer que vous reconnaissez que cette crise mondiale a entraîné des défis particuliers pour chaque personne. Vous devez élaborer un plan pour les politiques de sécurité, répondre aux questions, demander des rétroactions et être sensible aux différentes situations que vivent les membres de votre personnel.

Offrir un soutien personnalisé en santé mentale pendant cette période pourrait également être une excellente initiative. Le changement n’est jamais facile, et une thérapie en ligne constitue une solution flexible à laquelle les employés peuvent accéder rapidement lorsqu’ils se sentent stressés ou dépassés.

Nous y sommes presque

La lumière au bout du tunnel est enfin visible, même si elle peut sembler encore lointaine. Le moment est idéal pour revoir la façon dont les employés travaillent au bureau et élaborer de nouvelles façons novatrices de travailler de manière productive.

Si vous cherchez de nouveaux moyens de soutenir le bien-être physique et mental de vos employés en cette période de changement, communiquez avec nous. Nous pourrons discuter de la possibilité d’ajouter des soins virtuels à votre programme d’avantages sociaux afin d’aider votre équipe à demeurer en sécurité, en santé et productive.

Vivre et bien-être
Faits et mythes sur le VPH

Lire la suite
Pouls de l'industrie
7 choses que vous pouvez faire pour améliorer la santé et le bien-être de vos employés

Lire la suite
Pouls de l'industrie
7 façons de contribuer à atténuer l’anxiété de votre personnel qui travaille de la maison

Lire la suite